CONCOURS

Nous sommes heureux de lancer le concours de musique de la montagne 2023 qui recevra à nouveau des jeunes musiciens (instrumentistes et chanteurs) âgés de 6 ans à 28 ans.

Nous changeons progressivement les règles du jeu, n’acceptant que des résidents ou individus ayant grandi en Montérégie. Notre concours servant dorénavant mieux la collectivité locale, et s’inscrivant mieux dans l’écho-système des concours de musique, se positionne comme un concours tremplin pour la région avant que nos jeunes tentent leur chance lors de grands concours nationaux. Le déplacement du concours de 2023 en février, plutôt qu’au printemps, va en ce sens.

S’étendant dorénavant au chant pour les plus petits et offrant une vitrine accrue aux jeunes de la Montérégie, le concours s’intègre mieux à la vision de la Société musicale de la montagne et du Choeur de la montagne qui en a fait la création il y a 23 ans. Presque tous les instruments sont dorénavant acceptés : piano, orgue, violon, alto, violoncelle, contrebasse, guitare, mandoline, harpe, harpe, flûte à bec, flûte traversière, piccolo, hautbois, clarinette, cor anglais, basson, saxophone, trompette, trombone, cor français, marimba, chant. Votre instrument n’y est pas ? contactez-nous ! Étant donné que le Concours de musique de la montagne est un concours de musique classique, nous recommandons fortement aux jeunes de tout instrument d’interpréter au moins une pièce classique ou religieuse. 

La ronde demi-finale se déroulera les 17-18 février 2023 au local de la Société musicale de la montagne, au 620 rue Richelieu, Beloeil, QC, J3G5E8. 

La ronde finale se déroulera le 19 février 2023 à l’Église Sacré-Coeur-de-Jésus, à McMasterville. Les organistes seront invités à jouer la première ronde dans une des églises de la Paroisse Trinité-sur-Richelieu, à Beloeil-McMasterville. 

Le Gala des gagnants se déroulera lors de l’événement bénéfice de la Société musicale de la montagne, le 19 mars, au Centre culturel Pointe Valaine, à Otterburn Park. Les inscriptions sont lancées ! 

Règlements: 

CATÉGORIES D’ÂGE
en date de 19 mars 2023
1ère ronde Ronde finale Répertoire finale
Benjamin 6 à 11 ans 6 minutes maximum 12 minutes maximum Peut répéter le répertoire de 1ère ronde
Benjamin chant 6 à 11 ans 6 minutes maximum 12 minute maximum Peut répéter le répertoire de 1ère ronde
Jeunesse 12 à 16 ans 6 minutes maximum 12 minutes maximum Peut répéter le répertoire de 1ère ronde
Jeunesse chant 12 à 16 ans 6 minutes maximum 12 minutes maximum Peut répéter le répertoire de 1ère ronde
Sénior 17 à 21 ans 6 minutes maximum 15 minutes maximum Peut répéter le répertoire de 1ère ronde
Sénior Chant 17 à 21 ans 6 minutes maximum 15 minutes maximum minimum de 2 pièces au choix dont un air d’opéra
Professionnel 22 à 28 ans 10 minutes maximum 20 minutes maximum différent de la 1ère ronde, extrait de concerto, sauf pour pianistes et organistes
Professionnel Chant 22 à 28 ans 1 air d’opéra et 1 air ou mélodie/Lieder 20 minutes maximum minimum de 3 pièces dont 1 air d’opéra, 1 oratorio et 1 mélodie ou Lieder, tous différents de la 1re ronde

Frais d’inscription : 50 $

Un merci à tous nos commanditaires, spécialement Desjardins qui remettra le grand prix, et le Studio Tourneson pour le piano à queue mis à notre disposition pour le concours.

,

Le jury

Catherine Le Saunier, violoncelliste et cheffe d’orchestre  :

Cheffe de chœur établie, oeuvrant dans la grande région de Montréal depuis 2005, Catherine Le Saunier dirige actuellement l’Harmonie vocale de St-Hyacinthe ainsi que le Choeur de la Montagne à Beloeil, où elle a été sélectionnée pour succéder à Julien Proulx à la fin de la saison 2021-2022.

Au cours des dernières années, elle a dirigé ou collaboré avec La clique vocale, les choeurs et orchestres de l’école F.A.C.E., les McGill Conservatory Singers, le Choeur classique de Montréal et l’Institut canadien d’art vocal de Montréal.

Souvent sollicitée pour diriger des chœurs lors de projets aussi variés qu’originaux, Catherine fonde en 2015 le Chœur du moment – Montréal, ensemble à géométrie variable qui deviendra notamment le choeur en résidence pour Chloé Sainte-Marie et participera à divers enregistrements et prestations inusitées.

D’abord violoncelliste formée au Conservatoire de musique de Québec, Catherine Le Saunier se fait un devoir de mener parallèlement une carrière d’interprète, d’enseignante et de cheffe.

Elle est d’ailleurs professeure de violoncelle-pop à l’UQÀM ainsi que de violoncelle jazz au Cégep de St-Laurent. C’est en effet sur la scène pop, jazz et improvisée qu’elle a développé son expertise d’interprète autant sur scène qu’en studio, avec des artistes de la scène populaire canadienne au cours des 20 dernières années.

Catherine fait ses premières armes en direction dans les camps musicaux et dans les écoles primaires et secondaires de la province, puis, elle termine en 2013 une maîtrise en direction de choeur sous la supervision de Robert Ingari à l’Université de Sherbrooke. Ayant le souci de se perfectionner constamment, elle participe à diverses classes de maître en direction avec notamment les chefs de chœur Bernard Têtu de Lyon, Nestor Zadoff de Buenos Aires, Catherine Simonpietri de Paris et Simon Carrington de Londres, ainsi que les chefs d’orchestres Gilles Auger à Lévis et Grzegorz Nowak lors d’un stage à Berlin en 2019.

De par son expérience très diversifiée d’enseignante, de cheffe auprès de jeunes et d’adultes et d’interprète, Catherine Le Saunier possède une vision très vaste du milieu de la musique amateure et professionnelle au Québec, ce qui fait d’elle une collaboratrice éclairée et une cheffe et musicienne appréciée de ses pairs et de ses choristes.

Gaspard Tanguay-Labrosse, pianiste 

Gaspard Tanguay-Labrosse a commencé le violon à l’âge de quatre ans, puis le piano à l’âge de 10 ans. Il détient un doctorat en interprétation de l’Université de Montréal et une maîtrise de l’Université pour la musique et les arts de la scène de Vienne. Parmi ses professeurs se trouvent entre autres Jean Saulnier, Roland Keller, Marc Durand et Christiane Claude.

Gaspard s’est distingué dans plusieurs concours. À l’automne 2004, il emporte le troisième prix à la compétition internationale Julia Crane à Potsdam dans l’état de New York. Gaspard a également obtenu des prix dans plusieurs concours québécois : mentionnons entre autres le concours de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières et le prix d’Europe. En mai 2016, il est lauréat à la Shean Competition à Edmonton.

En plus de ses activités en solo, Gaspard entretient un grand nombre de collaborations musicales, qui l’ont amené à donner des récitals à Orford, Yellowknife et Toronto. Gaspard a également  donné une tournée de concerts dans l’est du Canada avec la flûtiste Sarah Yunji Moon avec les Jeunesses Musicales du Canada en 2015. Depuis 2015, il est le pianiste officiel de la compagnie Ballet-Opéra-Pantomime, avec laquelle il s’est produit en 2017 dans le Quatuor pour la fin du temps à la salle Pierre-Mercure, et à la salle Bourgie à l’automne 2019. Il est également depuis 2019 pianiste pour le Choeur de la montagne.