PROCHAINS CONCERTS

Avril 2024

«Lumière éternelle»

Le Chœur de la Montagne de Belœil s’associe aux Voix de la montagne de Montréal et à l’Harmonie vocale de St-Hyacinthe pour présenter une oeuvre contemporaine magistrale : le requiem Eternal Light de Howard Goodall. Les 180 choristes, avec solistes, accompagnés de piano, orchestre à cordes et harpe vous emmènent dans un univers de contrastes, de beauté et de grandeur d’âme. Un rendez-vous à ne pas manquer!

Le vendredi 26 avril, 20h00, à la Cathédrale de St-Hyacinthe.

Le dimanche 28 avril, 15h00, à l’Église St-Enfant-Jésus à Montréal.


Juin 2024

«Le Seigneur des anneaux»

En collaboration avec le Cercle philharmonique de St-Jean-sur-Richelieu, le Choeur de la Montagne vous convie à un concert haut en couleurs, présentant la trame sonore de la trilogie cinématographique du Seigneur des anneaux. Émotions intenses et moments musicaux grandioses vous attendent! 

Le vendredi 14 juin, 20h30, à l’église St-Mattheiu à Beloeil 

Le dimanche 16 juin, 15h, au Théâtre-des-Deux-Rives à St-Jea-sur-Richelieu. 

Soyez-y!

 


Août 2024

«Chorales en fête»

Un rassemblement devenu maintenant tradition! Prestations musicales, kiosques et ateliers vous attendent, dans une ambiance conviviale et rassembleuse. Et qui sait, peut-être de la musique sur l’eau?

Le samedi 24 août 2024 (remis au 25 en cas de pluie), de 13h30 à 16h30, au coeur deu Vieux Beloeil.

C’est gratuit. Soyez-y!




CONCERTS PASSÉS

Décembre 2023

Merci à la Caisse Desjardins de Beloeil-Mont-St-Hilaire et à nos fidèles commanditaires :

Le Choeur de la Montagne et les Jeunes Voix du Coeur présentent un concert conjoint les 9 et 10 décembre 2023

Extraits de la magnifique Grande messe en do mineur de Mozart et airs festifs

Avec Sophie Naubert, soliste soprano invitée

Petit orchestre à cordes, trompette et timbales

Sous la direction de Catherine Le Saunier et Bruno Dufresne

Un grand concert de Noël autour de Mozart, le plus espiègle et enfantin des compositeurs! Le Choeur de la Montagne vous présente le Dixit et Magnificat K. 193 et des extraits de la Grande messe en do mineur, œuvre d’une profondeur rare et d’une grande beauté, pour le plaisir des mélomanes. Le Choeur sera accompagné d’un petit orchestre cordes, trompette et timbales et recevra Sophie Naubert, soliste soprano pour l’occasion.

Et afin de renouer avec notre coeur d’enfant, nous présentons ce concert conjointement avec les Jeunes Voix du Coeur de la Vallée-du-Richelieu, sous la direction de Bruno Dufresne. Ce sera l’occasion d’interpréter des airs festifs de tous horizons et quelques cantiques de Noël tirés de nos Noëls d’enfance.

Ce sera la fête!

Samedi 9 décembre 14h00 à l’église de St-Denis-sur-Richelieu

Dimanche 10 décembre 14h00 et 19h00 à l’Église St-Matthieu, Beloei

Notre soliste : Sophie Naubert, soprano

 

Ayant composé plusieurs œuvres musicales, elle a déjà créé deux de ses propres compositions pour voix et piano : Les trois moitiés d’une planète (texte : Clémence Roy-Darisse) et The Lost Child : A 12-Tone Serial Song.

Au cours de son parcours musical, elle a travaillé avec plusieurs maîtres, tels que Graham Johnson, Dorothea Röschmann, Helmut Deutsch, Elly Ameling, François Le Roux, Jeff Cohen, John Churchwell, James Vaughan, Wolfgang Holzmair, Marie-Nicole Lemieux, Jean-Marie Zeitouni, Jacques Lacombe et Karina Gauvin.

https://linktr.ee/Sophienaubert

Sophie Naubert est une jeune soprano colorature lyrique qui se distingue par « son extraordinaire maturité vocale doublée d’un jeu d’acteur exceptionnel » (Louis Bilodeau, L’Opéra).

À 23 ans, elle fait ses débuts comme soliste avec l’ Orchestre Métropolitain sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, avec l’ Orchestre Philharmonique de Cottbus au Konzerthaus de Berlin et avec l’Orchestre Arion Baroque de Montréal. Cette même année, elle remporte l’édition 2021 du Concours de l’Orchestre Symphonique de Montréal et elle participe à l’enregistrement de l’intégrale des mélodies de Massenet sous l’ étiquette ATMA Classique . En 2022, Sophie participe au Concours international de musique de Montréal dans la division Aria et chante en soliste avec Les Violons du Roy sous la direction de Jean-Marie Zeitouni lors du Festival international du Domaine Forget.

Pour la saison 2022-23, elle fait partie de l’ Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal en tant qu’artiste en résidence.

Douée d’agilité et de souplesse dans sa voix, Sophie est aussi à l’aise dans le répertoire lyrique que dans le théâtre musical et le chant scénique, gardant toujours une présence scénique lumineuse. Ses rôles incluent Maria dans la production de Gregory Charles de La Mélodie du bonheur au Théâtre St-Denis, Gretel (Hänsel und Gretel, Humperdinck), Adina (L’elisir d’amore, Donizetti), Euridice (Orfeo ed Euridice, Gluck) , Susanna (Les Noces de Figaro, Mozart), Ilia (Idomeneo, Mozart), Annio (La clémence de Tito, Mozart), Cendrillon/Noémie (Cendrillon, Massenet), Drusilla/Amore (L’incoronazione di Poppea, Monteverdi), Belinda (Didon et Eneas, Purcell) et Cupidon (Vénus et Adonis, Blow). En 2023, Sophie joue le rôle de Fibi dans la première mondiale de l’opéra L’homme qui rit d’Airat Ichmouratov et le rôle d’ Ariel dans la première nord-américaine de La Tempête de Thomas Linley.

Mme Naubert est reconnaissante d’avoir reçu des subventions des Jeunesses musicales du Canada, de RBC Prestige et de l’Opéra Bouffe du Québec. Elle est également deux fois lauréate du Concours de musique Pierre-de-Saurel et a remporté le Concours George London, le Concours musical de Sherbrooke, le Concours musical Hal Leonard et bien d’autres.

Catherine Le Saunier, cheffe du Choeur de la Montagne

Cheffe de chœur établie, oeuvrant dans la grande région de Montréal depuis 2005, Catherine Le Saunier dirige actuellement l’Harmonie vocale de St-Hyacinthe ainsi que le Choeur de la Montagne à Beloeil, où elle a été sélectionnée pour succéder à Julien Proulx à la fin de la saison 2021-2022.

Au cours des dernières années, elle a dirigé ou collaboré avec La clique vocale, les choeurs et orchestres de l’école F.A.C.E., les McGill Conservatory Singers, le Choeur classique de Montréal et l’Institut canadien d’art vocal de Montréal.

D’abord violoncelliste formée au Conservatoire de musique de Québec, Catherine Le Saunier se fait un devoir de mener parallèlement une carrière d’interprète, d’enseignante et de cheffe.

Elle est d’ailleurs professeure de violoncelle-pop à l’UQÀM ainsi que de violoncelle jazz au Cégep de St-Laurent. C’est en effet sur la scène pop, jazz et improvisée qu‘elle a développé son expertise d’interprète autant sur scène qu’en studio, avec des artistes de la scène populaire canadienne au cours des 20 dernières années.

Catherine fait ses premières armes en direction dans les camps musicaux et dans les écoles primaires et secondaires de la province, puis, elle termine en 2013 une maîtrise en direction de choeur sous la supervision de Robert Ingari à l’Université de Sherbrooke. Ayant le souci de se perfectionner constamment, elle participe à diverses classes de maître en direction avec notamment les chefs de chœur Bernard Têtu de Lyon, Nestor Zadoff de Buenos Aires, Catherine Simonpietri de Paris et Simon Carrington de Londres, ainsi que les chefs d’orchestres Gilles Auger à Lévis et Grzegorz Nowak lors d’un stage à Berlin en 2019.

De par son expérience très diversifiée d’enseignante, de cheffe auprès de jeunes et d’adultes et d’interprète, Catherine Le Saunier possède une vision très vaste du milieu de la musique amateure et professionnelle au Québec, ce qui fait d’elle une collaboratrice éclairée et une cheffe et musicienne appréciée de ses pairs et de ses choristes.

Gaspard Tanguay-Labrosse, pianiste

Gaspard Tanguay-Labrosse a commencé le violon à l’âge de quatre ans, puis le piano à l’âge de 10 ans. Il détient un doctorat en interprétation de l’Université de Montréal et une maîtrise de l’Université pour la musique et les arts de la scène de Vienne. Parmi ses professeurs se trouvent entre autres Jean Saulnier, Roland Keller, Marc Durand et Christiane Claude.

Gaspard s’est distingué dans plusieurs concours. À l’automne 2004, il emporte le troisième prix à la compétition internationale Julia Crane à Potsdam dans l’état de New York. Gaspard a également obtenu des prix dans plusieurs concours québécois : mentionnons entre autres le concours de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières et le prix d’Europe. En mai 2016, il est lauréat à la Shean Competition à Edmonton.

En plus de ses activités en solo, Gaspard entretient un grand nombre de collaborations musicales, qui l’ont amené à donner des récitals à Orford, Yellowknife et Toronto. Gaspard a également  donné une tournée de concerts dans l’est du Canada avec la flûtiste Sarah Yunji Moon avec les Jeunesses Musicales du Canada en 2015. Depuis 2015, il est le pianiste officiel de la compagnie Ballet-Opéra-Pantomime, avec laquelle il s’est produit en 2017 dans le Quatuor pour la fin du temps à la salle Pierre-Mercure, et à la salle Bourgie à l’automne 2019. Il est également depuis 2019 pianiste pour le Choeur de la Montagne.

Bruno Dufresne, chef des Jeunes Voix du Coeur

Natif de la région de Lanaudière, Bruno Dufresne a manifesté de l’intérêt pour la musique dès son jeune âge.  Ses premiers contacts avec la musique ont eu lieu dans la chorale de l’église de son village natal.

Il a fait la majorité de ses études musicales au Conservatoire de musique de Trois-Rivières où il a obtenu un deuxième prix en cor français et en musique de chambre. Il poursuivit ses études musicales en direction d’orchestre et en écriture musicale au Conservatoire de musique de Québec.

Comme musicien d’orchestre, il a été membre des orchestres symphoniques de Trois-Rivières et de Laval. Il a aussi été pigiste pour la très grande majorité des orchestres régionaux du Québec.

Son goût pour l’enseignement de la musique s’est développé en tant que chargé de cours au conservatoire et à l’école des Petits chanteurs du Cap-de-la-Madeleine.

C’est en côtoyant les jeunes chanteurs de la Maîtrise du Cap qu’il a découvert sa passion pour le chant choral. S’étant vu confier la formation des débutants, il parfait sa technique vocale avec Mme Céline Dussault.

Après plusieurs années comme enseignant en Mauricie, il s’est joint à l’équipe musicale de l’école Joseph-François-Perrault. Dès son arrivée, il a remis sur pied l’Ensemble vocal JFP. 

Durant les 5 années où il a été responsable de cet ensemble, il a réalisé de grands projets (comédie musicale Cendrillon, enregistrement professionnel d’un CD et tournée dans les provinces maritimes) et il a obtenu de nombreuses reconnaissances (2 fois finalistes au concours national de Radio-Canada, invitation au festival international « Sharing the voices », …).

 

Durant 2 années, il a dirigé le choeur de la faculté de musique de l’Université de Montréal. Suite à la décision de la faculté de musique de l’UDM de ne plus offrir le cours choral à la communauté universitaire, un groupe de choristes a décidé de fonder le choeur Les voix de la montagne. M. Dufresne dirige cet ensemble depuis sa fondation en 2002.

 

En plus de se dévouer à la direction chorale, M. Dufresne a composé ou arrangé plusieurs œuvres. Ses principales compositions sont : Triptyque marial (Ave Maria, Magnificat et Regina Coeli), le Vaisseau d’or, Stabat Mater Speciosa, Requiem et son récent Gloria. Son œuvre «L’enfant, l’oiseau et l’arbre» a été éditée chez Cypress Choral Music.

Il dirige les Jeunes Voix Du Coeur depuis septembre 2022.

Jérémie Morency, pianiste Jeunes Voix du Coeur

Originaire de Lanaudière, Jérémie Morency est un pianiste classique montréalais. 

Il est diplômé du Conservatoire de musique de Montréal, ayant obtenu son Baccalauréat en interprétation dans la classe de Suzanne Goyette en 2020,  puis sa Maîtrise en interprétation dans la classe de Richard Raymond en 2022.

Au cours de ses études au Conservatoire, Jérémie a eu l’opportunité de travailler avec d’autres pianistes de renom tels qu’Olivier Godin en accompagnement, Louise Bessette en musique de chambre, ainsi que la Mélodie française et le lied allemand avec Donna Brown.


Jérémie poursuit actuellement une carrière très diversifiée en musique, étant pianiste collaborateur pour des chœurs, pianiste accompagnateur avec les instrumentistes, professeur de piano, ainsi qu’actif sur la scène.

Il s’est déjà produit notamment sur plusieurs scènes montréalaises dont la Chapelle historique du Bon Pasteur ainsi qu’aux Concerts Lachine dans des récitals en solo, ou encore en France, lors de récitals avec des chanteurs.


Septembre 2023

«Chorales en fête!»

Un rassemblement devenu tradition maintenant!

C’est devant le parvis de l’église St-Matthieu que se rassemblent les chœurs de votre région pour lancer leur saison et faire connaître ce loisir extraordinaire qu’est le chant choral.

Prestations musicales, kiosques et ateliers vous attendent, dans une ambiance conviviale et rassembleuse.

Dimanche 3 septembre, entre 13h30 à 16h30, c’est un rendez-vous!


Printemps 2023

«Errances romantiques»

Ne manquez pas la chance d’entendre le Choeur de la montagne dans un environnement sonore unique, soutenue par l’impulsion de notre nouvelle cheffe Catherine Le Saunier. Ce sera l’occasion d’entendre l’ancienne lauréate en chant de notre concours de musique Klara Martel-Laroche, qui fait fureur en ce moment au Québec dans la superbe production de La mélodie du bonheur, produit et mis en scène par Grégory Charles. Nous aurons aussi parmi nous une star montante parmi les sopranos lyriques du Québec, Lucie St-Martin, membre du prestigieux Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. 

Nous sommes de retour à Beloeil le 20 mai, et célèbrerons la fête des Patriotes à Saint-Denis-sur-Richelieu le lundi 22 mai. Réservez vos places dès maintenant.

Lucie St-Martin, soprano

On dit souvent de la soprano Lucie St-Martin qu’elle a une présence scénique singulière qui captive les auditoires. Après des études au Conservatoire de musique de Montréal et à l’École de musique Vincent d’Indy, Lucie est artiste en résidence à l’Opéra de Montréal : elle fait partie des 10 jeunes chanteurs canadiens qui forment l’Atelier lyrique. 

On la remarque pour le réalisme et la profondeur qu’elle insuffle à ses interprétations, notamment dans les rôles de L’Enfant (L’Enfant et les sortilèges, Orchestre de l’Agora), Giannetta (L’Elisir d’amore, Opéra de Québec), Armide/narration (L’Enfer des lumières, Orchestre de l’Agora), la Passagère (Le Flambeau de la nuit, Opéra de Montréal), le rôle-titre de la Fille du Tambour-major (Opéra bouffe du Québec), Tytania (A Midsummer Night’s Dream), Adèle (Die Fledermaus), Pamina (Die Zauberflöte), Pauline (La vie parisienne) ainsi que Meg Giry et Christine Daaé (Le Fantôme de l’opéra). Elle se démarque également à New York en étant finaliste au concours Lotte Lenya 2023. 

Sa voix brillante l’amène à collaborer avec l’Orchestre Métropolitain, l’Orchestre symphonique de Québec, I Musici, l’Orchestre de l’Agora, BOP, l’Orchestre Azimut, l’Orchestre de la Francophonie et l’Opéra Bouffe du Québec. Lucie a participé à plusieurs stages internationaux tels que InCanto Tignano, l’Académie internationale vocale de Lachine, l’Académie de musique du Domaine Forget et Opéra NUOVA. Elle s’est perfectionnée avec des professionnels renommés tels que Ariane Girard, Donna Brown, Esther Gonthier, Olivier Godin, Jean-François Lapointe, Marie-Danielle et Yolande Parent, Soile Isokoski et Jo-Anne Donoghue.

Sa passion dramaturgique se déploie à travers un sens de l’interprétation réinventé. Elle aborde ses rôles avec un regard nouveau, apportant une couleur unique et personnelle à son répertoire. Elle perfectionne présentement le rôle de Cendrillon (J. Massenet) auprès de Ariane Girard et Esther Gonthier et travaille celui de Mimi (La Bohème, G. Puccini).

Lucie est boursière des fondations Jacqueline Desmarais, McAbbie, Desjardins, des Jeunesses musicales du Canada et de l’Opéra Bouffe du Québec. En 2019, elle a reçu une médaille du Lieutenant-Gouverneur pour la jeunesse.

Klara Martel-Laroche, mezzo-soprano

Récemment diplômée du Conservatoire de musique de Montréal, Klara Martel-Laroche se démarque « autant par sa voix juste et très riche que par son interprétation et son jeu habités ». La jeune artiste est lauréate de nombreux prix et bourses, dont la Médaille du lieutenant-gouverneur pour la jeunesse et la Bourse Prestige Monique-Barry.

Au cours des dernières années, on a pu la voir incarner Sharon Graham dans Les leçons de Maria Callas (Festival d’opéra de Québec), Cendrillon dans l’opéra du même nom de Jules Massenet (direction de Jacques Lacombe), Nadia dans La veuve joyeuse de Franz Lehàr (Jeunesses Musicales Canada), le Prince Orlofsky dans Die Fledermaus de Johann Strauss fils (direction d’Alain Trudel), The Step-Mother dans The Juniper Tree de Philippe Glass et Robert Moran, Claudine dans La fille du tambour-major (Opéra Bouffe du Québec) de Jacques Offenbach et Cricri dans Le chanteur de Mexico (Opéra Bouffe du Québec) de Francis Lopez, et bien d’autres.

La mezzo-soprano incarne aussi le rôle de Maria, « qu’elle embrasse avec grâce et ferveur », dans la nouvelle mouture de La mélodie du bonheur mise en scène par Gregory Charles. Comédie musicale présentée au Théâtre Saint-Denis, et de nouveau à la salle Albert-Rousseau à l’été 2023.

Justin Saulnier, violon

Justin Saulnier est un violoniste Franco-Ontarien âgé de 18 ans. Il est le récipiendaire de la bourse d’étude Lloyd Carr-Harris à l’École de musique Schulich de l’université McGill, où il poursuit son baccaleauréat en performance sous la tutelle d’Andrew Wan.

Justin a tenu la position de violon solo dans l’Orchestre national des jeunes du Canada lors de leur saison d’été Borealis en 2022. Il a également été le violon solo dans l’Orchestre de chambre d’Ottawa et l’Orchestre des Jeunes d’Ottawa. Il a aussi partagé l’estrade avec l’Orchestre du Centre national des Arts, Thirteen Strings, l’Orchestre pops d’Ottawa, et le Parkdale Orchestra.

Comme soliste, Justin est récipiendaire de plusieurs prix, dont le premier prix du Concours de la Bourse de l’OCNA et de la compétition provinciale de l’OMFA, le trophée Kinsmen Club Shield, la médaille d’or du Royal Conservatory of Music, et le trophée Edythe Young Browne. Il est aussi le lauréat du Concours de concerto 2023 de l’Université McGill. Il a fait ses débuts comme soliste avec l’Orchestre de chambre d’Ottawa à l’âge de 12 ans, et depuis, a joué en solo avec l’Orchestre symphonique de Pembrooke et l’Orchestre des jeunes d’Ottawa. Il a aussi été invité à jouer à la Chapelle du Bon-Pasteur, la cérémonie d’excellence du RCM, le concert Rising Stars de Ottawa Chamberfest, et la série de concerts DOMS de l’église Southminster. Il a joué dans des classes de maître pour plusieurs violonistes accomplis dont James Ehnes, Catherine Cho, Mikhail Kopelman, Jonathan Crow et Timothy Chooi.


Noël 2022


Le Messie de Handel

Pour célébrer ses 25 ans au sortir de la pandémie, le Choeur de la montagne s’offre un concert de retrouvailles «en famille» : le Messie de Handel, oeuvre chorale magistrale, incontournable du temps des fêtes, avec comme solistes 2 membres de son équipe administrative : Odéi Bilodeau, soprano et Marc-Antoine d’Aragon, baryton. Venez voir et entendre plus de 85 choristes, 8 instrumentistes et les talentueux solistes sous la baguette de notre nouvelle cheffe de choeur, Catherine Le Saunier. 

MERCI au public de Saint-Denis-sur-Richelieu pour son accueil lors de notre première représentation là-bas devant une salle comble le 17 décembre!

MERCI à la Caisse populaire Desjardins de Beloeil – Mont-Saint-Hilaire pour leur soutien et d’avoir offert à ses membres le concert du 21 décembre!


Août 2022

Plusieurs chœurs de la région et d’ailleurs se sont rassemblés pour vous offrir un événement inoubliable, dans une atmosphère festive au cœur du Vieux-Beloeil ! À l’an prochain! 

 

Printemps 2022

Solistes

Caroline Bleau, soprano

Voix élégante au grand registre et actrice vivant les personnages qu’elle incarne jusqu’au bout des ongles, la soprano Caroline Bleau se fait remarquer tant par l’intensité de sa présence scénique que par sa voix au timbre chaud et brillant. Elle fut membre de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal de 2007 à 2010. Parmi ses grands rôles figurent Cio-Cio San (Madame Butterfly), Tosca (Tosca), Mimì (La Bohème ), Santuzza (Cavalleria Rusticana), Rosalinde (Die Fledermaus), Nedda (I Pagliacci), Carmen (Carmen) et Magda Sorel (The Consul). Son répertoire de musique sacrée est vaste et comprend entre autre les Requiem de Brahms, de Duruflé et de Verdi, les 7 Paroles du Christ de Dubois, la Petite Messe solennelle de Rossini, l’Enfance du Christ de Berlioz, le Gloria et le Stabat Mater de Poulenc. Elle est devenue une habituée de l’émission En direct de l’Univers à Radio-Canada. En mars 2017, elle interprète le rôle de « La Femme » lors de la création mondiale de l’opéra Another Brick in the Wall de Julien Bilodeau sur un livret de Rogers Waters (Pink Floyd) à Montréal, en juillet 2018 à Cincinnati et en novembre 2019 à Toronto. En novembre 2018, elle a interprété son premier rôle de Wagner (Freia dans Das Rheingold ) à l’Opéra de Montréal. Ce rôle marque un changement de cap pour la soprano qui se dirige vers un répertoire plus dramatique. En février 2020, elle brilla dans les 4 rôles féminins (Stella, Olympia, Giuletta et Antonia) de l’opéra Les Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach. 

Elle a travaillé notamment avec des chefs de renommée comme Alain Trudel, Jean-Yves Ossonce, Jean-François Rivest, Jean-Philippe Tremblay, Paul Nadler, Gianluca Martinenghi, Joey Pietraroia et Timothy Vernon.

Parmi ses projets futurs figurent des représentations de son spectacle Libertango avec le collectif Opus D2 et la prise de rôle de Maria dans l’Opéra-tango Maria de Buenos Aires d’Astor Piazzolla, ainsi que l’apprentissage de rôles importants du répertoire allemand, en particulier de Richard Strauss et Richard Wagner.

Jaime Sandoval, ténor

Le ténor canado-mexicain Jaime Sandoval a commencé sa formation musicale au Mexique avec Javier Camarena et Jésus Suaste.  M. Sandoval a obtenu un Baccalauréat et une Maîtrise en opéra (performance) à l’École de musique Schulich de l’Université McGill à Montréal.

Le répertoire d’opéra de M. Sandoval comprend plus de 25 rôles dans lesquels on peut nommer ceux d’Alfredo, Faust, Edgardo, Ernesto, Nemorino, Rodolfo, Prunier, Almaviva, Cavaradossi, Don José, Leonas, Guy Florez, Nadir, Beadle, Hercules, Ismaele, Obadiah, Sellem, Barinkay, et Il Duque.  Son répertoire de concert comprend les rôles solistes de ténor des œuvres de Bach, Mozart, Rossini et Verdi.

Récemment M. Sandoval a été engagé pour le rôle de Monostatos (doublure) dans la Flûte Enchantée avec l’Opéra de Montréal et a aussi participé dans la production de Fidelio de l’Orchestre Symphonique de Montréal/Opéra de Montréal dans le rôle du prisonnier 1.  Prochainement, M. Sandoval chantera le rôle du Toreador dans la production de Ainadamar avec l’Opéra de Montréal.

À côté de sa trajectoire au Mexique et au Canada comme chanteur lyrique, M. Sandoval est également titulaire d’une Maîtrise et un Doctorat en Physique Photonique du Centre National de Recherche en Optique du Mexique

 

 

Automne 2021

Sous la baguette de notre chef et directeur artistique Julien Proulx, c’est une occasion unique d’entendre le Choeur dans une oeuvre magistrale, accompagnée au piano 4 mains, par les pianistes Gaspard Tanguay-Labrosse et Simon Larivière. Les solistes Jacqueline Woodley et Dominique Côté superposeront leurs superbes voix à celles des quelques 70 choristes du Choeur de la montagne.

Solistes

Jacqueline Woodley 

Jacqueline Woodley est reconnue pour sa grande polyvalence, changeant de style avec fluidité, passant de la musique ancienne à la musique moderne, des mélodies à l’opéra. 

Dernièrement, elle a fait ses débuts au San Francisco Opera, s’est produite au Canadian Opera Company (Papagena dans Die Zauberflöte, Waldvogel dans Siegfried de Wagner, et Cherubino dans Le nozze di Figaro), et a chanté Daphné dans Apollo et Daphne(Handel) pour le Toronto Masque Theatre.  Les autres performances récentes incluent son début avec l’Orchestre Symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano; la première canadienne de There was a Child de Jonathan Dove avec le Kitchener-Waterloo Grand Philharmonic Choir; les rôles d’Adèle (Die Fledermaus) et Papagena (Die Zauberflöte) au Edmonton Opera; et des concerts au Vancouver Early Music Festival, au Festival de Musique International d’Ottawa, à La Fête de la musique à Mont Tremblant et avec les orchestres de Kitchener-Waterloo et Edmonton.

Possédant une grande affinité pour les œuvres de concert, elle a chanté récemment la Messe en si et La Passion selon Saint-Jean (Bach), Messiah (Handel), Carmina Burana (Orff), Symphonie no. 8 (Mahler), Cantate pour une joie (Mercure), Requiem (Fauré et Mozart), Dona Nobis Pacem (Vaughan Williams) et La Création (Haydn) pour différentes compagnies dont le Centre national des Arts du Canada, Brott Music Festival et Against the Grain Theatre. 

 

Jacqueline est recherchée pour son talent exceptionnel d’interprète de musique contemporaine, particulièrement depuis qu’elle a créé le rôle de Milice dans l’opéra Svadba-Wedding d’Ana Sokolovic.  Elle a repris le rôle pour les tournées subséquentes en Europe et au Canada.  La première américaine a eu lieu au Philadelphia Opera.  Elle s’est produite également dans la première de M’dea Undone du compositeur Écossais John Harris (co-produit avec Scottish Opera) avec Tapestry Opera à Toronto.  Elle y est retourné ce printemps pour une autre première, chantant le rôle de Nataliya dans Oksana G.  Dernièrement, Jacqueline a aussi endisqué des chansons de Norbert Palej, compositeur Canadien-Polonais pour l’album “Cloud Light” le Projet de mélodies canadiennes.  D’autres performances louangées incluent Kafka-Fragmente de Kurtág avec Against the Grain Theatre et un concert de musique de Kaija Saariaho à Washington.  

 

Jacqueline possède une maîtrise en opéra de l’Université McGill et a été membre de l’ensemble au Canadian Opera Company de 2010-2012.

Dominique Côté

Le baryton Dominique Côté natif de Notre-Dame-du-Rosaire au Québec est salué par le public et la critique pour sa voix chaleureuse et ses interprétations émouvantes. Premier prix d’opéra au concours international de Canari présidé par Gabriel Bacquier, prix du public à Marmande,  Dominique aime naviguer dans tous les univers musicaux que sa voix lui permet d’aborder.  

Le New York Times a récemment qualifié ses interprétations de « fine vocal performance » pour ses récentes performances  avec Opéra Lafayette à New York et Washington. Son interprétation « virtuose » de la Comtesse dans Les Feluettes au Edmonton Opera a été encensée par le public et la critique. Opera News a souligné son « excellente » interprétation du Comte de Comminge dans Le Pré aux Clercs de Hérold au Wexford Opera Festival. L’hiver dernier, il a connu un immense succès au Théâtre du Nouveau Monde, où sa reprise du rôle de Nelligan à été qualifié de magistrale et immense. 

Dans les dernières années, Dominique a chanté Dr Falke dans La Chauve Souris au Grand Théâtre de Genève sous la direction de Theodor Guschlbauer et à l’Opéra de Montréal dirigé par Timothy Vernon,  il fut un des interprète principaux de L’affaire Tailleferre dirigé par Christophe Rousset à l’opéra de Limoges qui a fait l’objet d’une diffusion nationale et d’un DVD produit par Bel-Air Média. Également, le Baron Koffre dans Le Roi Carotte d’Offenbach à l’Opéra de Lille dans la mise en scène de Laurent Pelly,  Ajax II dans La Belle Hélène d’Offenbach à l’Opéra de Marseille, Frédéric dans Lakmé de Delibes à l’Opéra de Montréal, sans oublié le rôle-titre de Nelligan écrit par André Gagnon et Michel Tremblay à l’Opéra de Québec, l’Opéra de Montréal et sur disque avec l’Orchestre Symphonique de Montréal. 

 

 

Ses tout premiers engagements lui avait permis de chanter les rôles de Jean-Michel dans la comédie musicale La Cage aux Folles présenté au Théâtre St-Denis et au Capitol de Québec, Marius dans Les Misérables en français et en anglais avec l’Orchestre Symphonique de Montréal de même que Ziggy dans la création de la version symphonique de Starmania avec l’Orchestre Symphonique de Montréal, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre symphonique du Centre National des Arts à Ottawa de même qu’avec l’Orchestre symphonique de Québec sur les plaines d’Abraham devant plus de 50 000 spectateurs. 

 

Au petit écran au Canada, il fut pendant plusieurs années Étienne Bernard dans Emma à TVA, Renaud dans Virginie à Radio-Canada et Éric Gaudry dans Jean-Duceppe à Télé-Québec. Il prête aussi sa voix à de nombreux personnages de dessins animés.

Sur disque, nous pouvons entendre Dominique dans deux premières mondiales: Nicandro e Fileno de Lorenzani avec Les Boréades de Montréal dirigé par Francis Colpron sur ATMA Classique, de même que sur La Société Anonyme des Messieurs Prudent de Beydts avec l’Orchestre Avignon-Provence sous la baguette de Samuel Jean pour l’étiquette Klarthe. Deux productions chaudement accueillies par la presse internationale.

Également apprécié comme interprète de mélodies, il fut choisi par les Jeunesses Musicales du Canada pour une tournée nationale dans plus de 25 villes canadiennes avec la pianiste Anne Larlee, de même que dans plusieurs villes de France avec la société musicale Alain Marinaro.

 

Récemment, il chantait Lélio de Berlio avec l’Orchestre Symphonique de Montréal dirigé par Kent Nagano de même que Phileas Fogg dans Le tour du monde en 80 jours pour le Bal des Enfants de l’OSM. Il chantait dans la série Le Cas Mozart avec le quatuor Vox Populi et les Requiems de Fauré et Duruflé au Festival Classica. On a pu aussi l’entendre chanter le Dancairo dans Carmen à l’Opéra de Montréal mise en scène par Charles Binamé et aussi Charlot dans Bonsoir Voisin de Ferdinand Poise à New York et Washington pour Opéra Lafayette. Il fut le soliste invité par Les Cowboys Fringants et l’OSM pour les concerts symphoniques du célèbre groupe qui a fait salle comble 6 soirs à la Maison Symphonique.

La saison dernière, il retrouvait  Carmina Burana de Orff pour 10 représentations avec Les Grands Ballets Canadiens, Noël s’est fêté au son du Messie de Handel avec l’Orchestre Philarmonique de Montréal,  il a repris le rôle titre de Nelligan, l’opéra romantique de Michel Tremblay et André Gagnon au Théâtre du Nouveau Monde à Montréal et en tournée au Québec dans une mise en scène de Normand Chouinard. La production de La Chauve Souris à l’Opéra de Québec, où il devait chanter Eisenstein a été annulé à cause de la pandémie. Pour terminée l’année, il est parti au Colorado pour chanter une adaptation du Maréchal Ferrant de Philidor, produit par Opéra Lafayette, au milieu d’un champ, distantiation sociale oblige! La production sera reprise au Wolf Trap Festival en septembre prochain.

Cet été, il sera de la distribution des Leçons de Maria Callas au Festival d’Opéra de Québec et chantera Sancho dans Don Quichotte chez la Duchesse de Boismortier avec l’Ensemble Caprice. En Novembre, l’enregistrement intégral de l’Opéra Nelligan verra le jour et en février 2022, le premier album solo de Dominique sera disponible. Consacré à l’oeuvre de Lionel Daunais, le disque a été enregistré au Domaine Forget avec Esther Gonthier au piano, produit par ATMA Classique.

Simon Larivière 

Simon Larivière s’est produit dans le cadre de plusieurs séries de concerts au Québec, incluant le Festival international de Lanaudière, le Festival CAMMAC, le Festival Orford Musique, la Maison Trestler ainsi que la série « Les Mélodînes » de Pro Musica. On a pu l’entendre avec l’OSTR sous la direction du chef Jacques Lacombe, ainsi qu’avec l’Orchestre de l’Université de Montréal, avec les chefs François Bernier et Christos Kolovos.

Simon Larivière est titulaire d’un doctorat en interprétation à l’Université de Montréal sous la direction du pianiste Jean Saulnier. Il s’est également perfectionné pendant une année à la Haute École de Musique de Genève auprès de Sylviane Deferne ainsi qu’à l’Universität für Musik und Darstellende Kunst de Vienne avec Avedis Kouyoumdjian. Il s’est distingué lors de nombreux concours au Canada, notamment au Concours Prix d’Europe, au Concours de musique du Canada ainsi qu’au Concours de l’Orchestre
Symphonique de Trois-Rivières.