Prochain événement :

Venez découvrir le chant choral et assister à de nombreuses prestations dans une ambiance festive au cœur du Vieux-Beloeil ! Plusieurs chœurs de la région et d’ailleurs se rassemblent pour vous offrir un événement inoubliable !

Joignez-vous en grand nombre à cette activité gratuite et familiale !

Concerts précédents :

Solistes

Caroline Bleau, soprano

Voix élégante au grand registre et actrice vivant les personnages qu’elle incarne jusqu’au bout des ongles, la soprano Caroline Bleau se fait remarquer tant par l’intensité de sa présence scénique que par sa voix au timbre chaud et brillant. Elle fut membre de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal de 2007 à 2010. Parmi ses grands rôles figurent Cio-Cio San (Madame Butterfly), Tosca (Tosca), Mimì (La Bohème ), Santuzza (Cavalleria Rusticana), Rosalinde (Die Fledermaus), Nedda (I Pagliacci), Carmen (Carmen) et Magda Sorel (The Consul). Son répertoire de musique sacrée est vaste et comprend entre autre les Requiem de Brahms, de Duruflé et de Verdi, les 7 Paroles du Christ de Dubois, la Petite Messe solennelle de Rossini, l’Enfance du Christ de Berlioz, le Gloria et le Stabat Mater de Poulenc. Elle est devenue une habituée de l’émission En direct de l’Univers à Radio-Canada. En mars 2017, elle interprète le rôle de « La Femme » lors de la création mondiale de l’opéra Another Brick in the Wall de Julien Bilodeau sur un livret de Rogers Waters (Pink Floyd) à Montréal, en juillet 2018 à Cincinnati et en novembre 2019 à Toronto. En novembre 2018, elle a interprété son premier rôle de Wagner (Freia dans Das Rheingold ) à l’Opéra de Montréal. Ce rôle marque un changement de cap pour la soprano qui se dirige vers un répertoire plus dramatique. En février 2020, elle brilla dans les 4 rôles féminins (Stella, Olympia, Giuletta et Antonia) de l’opéra Les Contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach. 

Elle a travaillé notamment avec des chefs de renommée comme Alain Trudel, Jean-Yves Ossonce, Jean-François Rivest, Jean-Philippe Tremblay, Paul Nadler, Gianluca Martinenghi, Joey Pietraroia et Timothy Vernon.

Parmi ses projets futurs figurent des représentations de son spectacle Libertango avec le collectif Opus D2 et la prise de rôle de Maria dans l’Opéra-tango Maria de Buenos Aires d’Astor Piazzolla, ainsi que l’apprentissage de rôles importants du répertoire allemand, en particulier de Richard Strauss et Richard Wagner.

Jaime Sandoval, ténor

Le ténor canado-mexicain Jaime Sandoval a commencé sa formation musicale au Mexique avec Javier Camarena et Jésus Suaste.  M. Sandoval a obtenu un Baccalauréat et une Maîtrise en opéra (performance) à l’École de musique Schulich de l’Université McGill à Montréal.

Le répertoire d’opéra de M. Sandoval comprend plus de 25 rôles dans lesquels on peut nommer ceux d’Alfredo, Faust, Edgardo, Ernesto, Nemorino, Rodolfo, Prunier, Almaviva, Cavaradossi, Don José, Leonas, Guy Florez, Nadir, Beadle, Hercules, Ismaele, Obadiah, Sellem, Barinkay, et Il Duque.  Son répertoire de concert comprend les rôles solistes de ténor des œuvres de Bach, Mozart, Rossini et Verdi.

Récemment M. Sandoval a été engagé pour le rôle de Monostatos (doublure) dans la Flûte Enchantée avec l’Opéra de Montréal et a aussi participé dans la production de Fidelio de l’Orchestre Symphonique de Montréal/Opéra de Montréal dans le rôle du prisonnier 1.  Prochainement, M. Sandoval chantera le rôle du Toreador dans la production de Ainadamar avec l’Opéra de Montréal.

À côté de sa trajectoire au Mexique et au Canada comme chanteur lyrique, M. Sandoval est également titulaire d’une Maîtrise et un Doctorat en Physique Photonique du Centre National de Recherche en Optique du Mexique

 
Sous la baguette de notre chef et directeur artistique Julien Proulx, c’est une occasion unique d’entendre le Choeur dans une oeuvre magistrale, accompagnée au piano 4 mains, par les pianistes Gaspard Tanguay-Labrosse et Simon Larivière. Les solistes Jacqueline Woodley et Dominique Côté superposeront leurs superbes voix à celles des quelques 70 choristes du Choeur de la montagne.

Solistes

Jacqueline Woodley 

Jacqueline Woodley est reconnue pour sa grande polyvalence, changeant de style avec fluidité, passant de la musique ancienne à la musique moderne, des mélodies à l’opéra. 

Dernièrement, elle a fait ses débuts au San Francisco Opera, s’est produite au Canadian Opera Company (Papagena dans Die Zauberflöte, Waldvogel dans Siegfried de Wagner, et Cherubino dans Le nozze di Figaro), et a chanté Daphné dans Apollo et Daphne(Handel) pour le Toronto Masque Theatre.  Les autres performances récentes incluent son début avec l’Orchestre Symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano; la première canadienne de There was a Child de Jonathan Dove avec le Kitchener-Waterloo Grand Philharmonic Choir; les rôles d’Adèle (Die Fledermaus) et Papagena (Die Zauberflöte) au Edmonton Opera; et des concerts au Vancouver Early Music Festival, au Festival de Musique International d’Ottawa, à La Fête de la musique à Mont Tremblant et avec les orchestres de Kitchener-Waterloo et Edmonton.

Possédant une grande affinité pour les œuvres de concert, elle a chanté récemment la Messe en si et La Passion selon Saint-Jean (Bach), Messiah (Handel), Carmina Burana (Orff), Symphonie no. 8 (Mahler), Cantate pour une joie (Mercure), Requiem (Fauré et Mozart), Dona Nobis Pacem (Vaughan Williams) et La Création (Haydn) pour différentes compagnies dont le Centre national des Arts du Canada, Brott Music Festival et Against the Grain Theatre. 

Jacqueline est recherchée pour son talent exceptionnel d’interprète de musique contemporaine, particulièrement depuis qu’elle a créé le rôle de Milice dans l’opéra Svadba-Wedding d’Ana Sokolovic.  Elle a repris le rôle pour les tournées subséquentes en Europe et au Canada.  La première américaine a eu lieu au Philadelphia Opera.  Elle s’est produite également dans la première de M’dea Undone du compositeur Écossais John Harris (co-produit avec Scottish Opera) avec Tapestry Opera à Toronto.  Elle y est retourné ce printemps pour une autre première, chantant le rôle de Nataliya dans Oksana G.  Dernièrement, Jacqueline a aussi endisqué des chansons de Norbert Palej, compositeur Canadien-Polonais pour l’album “Cloud Light” le Projet de mélodies canadiennes.  D’autres performances louangées incluent Kafka-Fragmente de Kurtág avec Against the Grain Theatre et un concert de musique de Kaija Saariaho à Washington.  

Jacqueline possède une maîtrise en opéra de l’Université McGill et a été membre de l’ensemble au Canadian Opera Company de 2010-2012.

Dominique Côté

Le baryton Dominique Côté natif de Notre-Dame-du-Rosaire au Québec est salué par le public et la critique pour sa voix chaleureuse et ses interprétations émouvantes. Premier prix d’opéra au concours international de Canari présidé par Gabriel Bacquier, prix du public à Marmande,  Dominique aime naviguer dans tous les univers musicaux que sa voix lui permet d’aborder.  

Le New York Times a récemment qualifié ses interprétations de « fine vocal performance » pour ses récentes performances  avec Opéra Lafayette à New York et Washington. Son interprétation “virtuose” de la Comtesse dans Les Feluettes au Edmonton Opera a été encensée par le public et la critique. Opera News a souligné son « excellente » interprétation du Comte de Comminge dans Le Pré aux Clercs de Hérold au Wexford Opera Festival. L’hiver dernier, il a connu un immense succès au Théâtre du Nouveau Monde, où sa reprise du rôle de Nelligan à été qualifié de magistrale et immense. 

Dans les dernières années, Dominique a chanté Dr Falke dans La Chauve Souris au Grand Théâtre de Genève sous la direction de Theodor Guschlbauer et à l’Opéra de Montréal dirigé par Timothy Vernon,  il fut un des interprète principaux de L’affaire Tailleferre dirigé par Christophe Rousset à l’opéra de Limoges qui a fait l’objet d’une diffusion nationale et d’un DVD produit par Bel-Air Média. Également, le Baron Koffre dans Le Roi Carotte d’Offenbach à l’Opéra de Lille dans la mise en scène de Laurent Pelly,  Ajax II dans La Belle Hélène d’Offenbach à l’Opéra de Marseille, Frédéric dans Lakmé de Delibes à l’Opéra de Montréal, sans oublié le rôle-titre de Nelligan écrit par André Gagnon et Michel Tremblay à l’Opéra de Québec, l’Opéra de Montréal et sur disque avec l’Orchestre Symphonique de Montréal. 

 

 

Ses tout premiers engagements lui avait permis de chanter les rôles de Jean-Michel dans la comédie musicale La Cage aux Folles présenté au Théâtre St-Denis et au Capitol de Québec, Marius dans Les Misérables en français et en anglais avec l’Orchestre Symphonique de Montréal de même que Ziggy dans la création de la version symphonique de Starmania avec l’Orchestre Symphonique de Montréal, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre symphonique du Centre National des Arts à Ottawa de même qu’avec l’Orchestre symphonique de Québec sur les plaines d’Abraham devant plus de 50 000 spectateurs. 

 

Au petit écran au Canada, il fut pendant plusieurs années Étienne Bernard dans Emma à TVA, Renaud dans Virginie à Radio-Canada et Éric Gaudry dans Jean-Duceppe à Télé-Québec. Il prête aussi sa voix à de nombreux personnages de dessins animés.

Sur disque, nous pouvons entendre Dominique dans deux premières mondiales: Nicandro e Fileno de Lorenzani avec Les Boréades de Montréal dirigé par Francis Colpron sur ATMA Classique, de même que sur La Société Anonyme des Messieurs Prudent de Beydts avec l’Orchestre Avignon-Provence sous la baguette de Samuel Jean pour l’étiquette Klarthe. Deux productions chaudement accueillies par la presse internationale.

Également apprécié comme interprète de mélodies, il fut choisi par les Jeunesses Musicales du Canada pour une tournée nationale dans plus de 25 villes canadiennes avec la pianiste Anne Larlee, de même que dans plusieurs villes de France avec la société musicale Alain Marinaro.

 

Récemment, il chantait Lélio de Berlio avec l’Orchestre Symphonique de Montréal dirigé par Kent Nagano de même que Phileas Fogg dans Le tour du monde en 80 jours pour le Bal des Enfants de l’OSM. Il chantait dans la série Le Cas Mozart avec le quatuor Vox Populi et les Requiems de Fauré et Duruflé au Festival Classica. On a pu aussi l’entendre chanter le Dancairo dans Carmen à l’Opéra de Montréal mise en scène par Charles Binamé et aussi Charlot dans Bonsoir Voisin de Ferdinand Poise à New York et Washington pour Opéra Lafayette. Il fut le soliste invité par Les Cowboys Fringants et l’OSM pour les concerts symphoniques du célèbre groupe qui a fait salle comble 6 soirs à la Maison Symphonique.

La saison dernière, il retrouvait  Carmina Burana de Orff pour 10 représentations avec Les Grands Ballets Canadiens, Noël s’est fêté au son du Messie de Handel avec l’Orchestre Philarmonique de Montréal,  il a repris le rôle titre de Nelligan, l’opéra romantique de Michel Tremblay et André Gagnon au Théâtre du Nouveau Monde à Montréal et en tournée au Québec dans une mise en scène de Normand Chouinard. La production de La Chauve Souris à l’Opéra de Québec, où il devait chanter Eisenstein a été annulé à cause de la pandémie. Pour terminée l’année, il est parti au Colorado pour chanter une adaptation du Maréchal Ferrant de Philidor, produit par Opéra Lafayette, au milieu d’un champ, distantiation sociale oblige! La production sera reprise au Wolf Trap Festival en septembre prochain.

Cet été, il sera de la distribution des Leçons de Maria Callas au Festival d’Opéra de Québec et chantera Sancho dans Don Quichotte chez la Duchesse de Boismortier avec l’Ensemble Caprice. En Novembre, l’enregistrement intégral de l’Opéra Nelligan verra le jour et en février 2022, le premier album solo de Dominique sera disponible. Consacré à l’oeuvre de Lionel Daunais, le disque a été enregistré au Domaine Forget avec Esther Gonthier au piano, produit par ATMA Classique.

Simon Larivière 

Simon Larivière s’est produit dans le cadre de plusieurs séries de concerts au Québec, incluant le Festival international de Lanaudière, le Festival CAMMAC, le Festival Orford Musique, la Maison Trestler ainsi que la série « Les Mélodînes » de Pro Musica. On a pu l’entendre avec l’OSTR sous la direction du chef Jacques Lacombe, ainsi qu’avec l’Orchestre de l’Université de Montréal, avec les chefs François Bernier et Christos Kolovos.

Simon Larivière est titulaire d’un doctorat en interprétation à l’Université de Montréal sous la direction du pianiste Jean Saulnier. Il s’est également perfectionné pendant une année à la Haute École de Musique de Genève auprès de Sylviane Deferne ainsi qu’à l’Universität für Musik und Darstellende Kunst de Vienne avec Avedis Kouyoumdjian. Il s’est distingué lors de nombreux concours au Canada, notamment au Concours Prix d’Europe, au Concours de musique du Canada ainsi qu’au Concours de l’Orchestre
Symphonique de Trois-Rivières.

Concert extérieur

Événement extérieur gratuit tout en chanson, avec le groupe Bohème et nos choristes. Des pièces de Harmonium, Fugain, Ferland, Vigneault, Leclerc, Brel et Piaf furent à l’honneur. Merci à tous ceux et celles qui se sont déplacés. Quel bonheur ce fut de se retrouver avec nos quelques cent choristes présents. Un merci particulier au groupe Bohème et à notre nouvelle cheffe des Soirées vocales, Gabrielle Beaulieu-Brossard.